Le Blog de Maman K.

En quête du meilleur pour l'éveil de nos enfants


Leave a comment

L’Activité Montessori du Jour : explorations verticales entre 9 et 12 mois

Après l’acquisition du 4 pattes, vous remarquerez que votre enfant à tout à coup envie de partir à l’aventure et de tout explorer, autour de lui, mais également au dessus de lui! Dans cet article, je vous livre quelques astuces pour l’encourager et l’aider dans son exploration verticale !

 

Il suffit de quelques ajustements très simples pour que votre enfant se mette debout et atteigne des sommets. Et que cela va le rendre heureux !!

IMG_0918

Attiser sa curiosité ! Pourquoi ne pas disposez par exemple quelques jolies images colorées à sa hauteur (debout) ? Un hochet qui n’a plus d’intérêt sur le sol deviendra  tout de suite très intéressant s’il est posé sur une table basse, un petit bureau, ou une chaise… Un livre musical (dans lesquels on doit appuyer pour lancer le son d’un animal ou d’un instrument par exemple), un mobile pas trop fragile, un doudou musical avec une poignée à tirer… tous ces objets constituent un intérêt certain pour votre bébé et lui donneront envie de démultiplier ses efforts pour les attraper.

Et pour l’aider à se hisser, à se muscler puis à se mettre debout tout seul, ne pas hésitez à laisser à disposition dans son espace de jeu un marche-pied, un carton, un panier à linge, une petite chaise ou tabouret…. Et lorsque vous êtes dehors, laissez-le s’essayer sur le toboggan (à l’envers), les portiques d’escalade, etc.

 

IMG_1122

IMG_1116

IMG_0920

IMG_0372

IMG_0965

IMG_0374

IMG_0599

Une fois à l’aise, votre enfant pourra escalader tous les obstacles qui se trouvent sur son chemin (coussins, malles, adultes, etc.) et il faut bien entendu être attentif à ses mouvements, en essayant de ne pas intervenir (sauf en cas de chute) … Etre présent, l’observer, sans le déconcentrer et le déranger, ce n’est pas toujours facile! Mais prouvez que vous avez confiance en lui (ce n’est pas les autres qui le feront mais bien vous…), il gagnera en assurance et sera si fier de ses exploits !!

En revanche plus question de les laisser sans surveillance. Sur la chaise haute par exemple. Même attachés, bébé E et bébé J trouvent quand même le moyen de se mettre debout ces coquins !!!!


Leave a comment

L’Activité Montessori du Jour : code de la route

 

 

Aujourd’hui, j’ai proposé à mon petit bonhomme des dominos en bois qui représentent les principaux panneaux de signalisation (j’ai trouvé ce set vintage chez papie et mamie mais vous pouvez tout simplement imprimer des petits panneaux que vous pourrez plastifier pour un usage plus zen…).

Et voilà mon petit bonhomme en route vers l’acquisition d’un nouveau langage presque universel, celui du code de la route.

Avec le code de la route, l’apprentissage de l’enfant est multiple :

> l’association d’un symbole et d’un vocabulaire précis (“Stop”, “interdit de stationner”, “interdit de doubler”, “limitation de vitesse à 9O km/h”, “attention aux piétons”…),

> la signification et l’importance du code couleur (rouge pour “interdit” ou “attention”, bleu pour les notifications “bienvenue sur l’autoroute” ou encore jaune pour tout ce qui concerne les travaux…),

> l’importance des formes (triangle pour “attention”, rond pour “interdit” ou “limité”, hexagone pour “stop”…).

Familiariser votre enfant avec les panneaux de signalisation est une activité qui le fera grandir. Il pourra non seulement développer et enrichir son vocabulaire et apprendre les règles de sécurité mais aussi se repérer lorsqu’il est en voiture. Il sera bien entendu très fier de lui en se glissant dans le rôle du co-pilote ou en vous demandant si vous avez vu le panneau “attention aux piétons”… En voiture, s’il ne reconnait pas un panneau, sa nature curieuse le poussera à vous demander ce qu’il signifie. Procéder par déduction (forme, couleur, symbole, etc.) et trouvez ensemble ce qu’il signifie…

Apprendre en contexte et se servir de ses apprentissages dans son quotidien, il n’y a rien de mieux pour un enfant : cela lui donne confiance, le rend plus autonome et consolide ses connaissances.

IMG_4386


Leave a comment

L’Activité Montessori du jour : pause auvergnate à la ferme

Pendant les vacances, nous avons passé quelques jours en Auvergne. Au programme, découverte de la vie à la ferme et nombreuses rencontres…

Réveil au chant du coq… (Maman, il ne fait pas du tout cocorico le coq !? )

IMG_4219

 

Puis grandes ballades à vélo dans le hameau pour dire bonjour et soigner tous les animaux :

Babou, le chat noir

IMG_4524

Réglisse le cheval

IMG_4296

Les ânes, les vaches et les taureaux, bien sûr.

IMG_4229

IMG_4227

IMG_4251

 

Les lapins

IMG_4367

Les canards

IMG_4341

IMG_4343

Etre à la ferme est également une belle opportunité de pouvoir observer la traite des vaches, en plein air, et d’apprendre comment est produit le lait que nous buvons. Mon petit bonhomme en a appris un peu plus sur le cycle du lait (et un vocabulaire spécifique) auprès d’éleveurs bienveillants qui ont à coeur de produire du lait “grand herbage” en respectant la nature et en prenant grand soin de l’alimentation et de la santé de leurs vaches. (Merci à eux pour cette belle expérience).

Après une petite dégustation, mon petit bonhomme, qui ne boit en général que des laits végétaux (amande, riz), est convaincu par le lait de ferme ! (“On dirait presque du beurre…”). Je suis ravie qu’il puisse goûter ainsi aux produits du terroir.

IMG_4268

 

IMG_4269

IMG_4277

Etre à la ferme, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux outils agricoles (engins, faux, etc.) mais aussi dans les cuisines : il a par exemple adoré le traditionnel moulin à café…

IMG_4283

Un séjour à la ferme est idéal pour le développement d’un enfant qui peut, à sa guise et à son rythme, observer et soigner les animaux, profiter des grands espaces, apprendre (le cycle du lait, qu’est ce qu’un oeufs frais, le four à pain), découvrir de nouveaux engins et de nouveaux outils … Bref se laisser guider par sa curiosité…

Et puis, quelle sensation de liberté !