Le Blog de Maman K.

En quête du meilleur pour l'éveil de nos enfants


1 Comment

L’Activité Montessori du Jour : Feutrage à l’aiguille (et des étoiles dans les yeux!)

Voilà déjà quelques temps que j’avais envie de vous parler d’une activité qui a beaucoup de succès à la maison depuis quelques mois : le feutrage à l’aiguille.

Nous avions repéré un kit débutant sur le site de Mercurius France. Il permet de commencer à feutrer avec le matériel nécessaire (un tapis de feutrage en mousse, de laine de différentes couleurs, de 6 aiguilles, de 2 supports différents – 1 ou 4 aiguilles, de 2 emportes pièces et d’une toile de jute) ainsi qu’une notice explicative pour débuter.

Mon grand (6 ans) a commencé par s’initier à la technique du feutrage en réalisant différentes formes simples de couleur uni, notamment un coeur et une étoile. Il faut être précis et patient. L’enfant manipule en effet des aiguilles qui sont affûtées et doit faire preuve de concentration et de vigilance pendant un long moment. (A pratiquer donc quand l’enfant est en forme et a du temps et toujours sous l’oeil bienveillant d’un adulte.)

Puis, il a poursuivi sa pratique et arrive aujourd’hui à réaliser, en parfaite autonomie, des créations plus complexes, multicolores, et en utilisant soit la technique de feutrage simple, soit la technique un peu plus “solide” sur toile de jute.


Et avec ses jolies étoiles, il était fier de réaliser des baguettes magiques pour l’anniversaire de l’un de ses bons amis, fan de Harry Potter. Le résultat est magnifique et je peux vous dire que lui aussi avait des étoiles dans les yeux quand il a pu offrir ce joli cadeau à son ami!

Créer des objets de ses mains présente de nombreux bienfaits et permet notamment de développer la concentration, la confiance en soi, la créativité et le sens de l’effort. Cela apporte aussi beaucoup de joie et de contentement intérieur.

“La main est un organe élégant et de structure très complexe, qui permet à l’intelligence de se manifester et à l’homme d’établir des relations particulières avec son environnement.” Maria Montessori

Advertisements


Leave a comment

Montessori en images : écosser des petits pois

Une activité de motricité fine au coeur de la saison printanière, en lien avec le jardin nourricier et la terre, facile à mettre en place et qui apportera beaucoup de satisfaction à votre enfant, j’ai nommé : écosser des petits pois!

Pour cela il suffit de petits pois fraîchement cueillis, d’un plateau, de 3 petits bols et de petites mains !!

Ici, Evan et Julian ont choisi d’effectuer cette activité à tour de rôle. Je leur ai donné une dizaine de petits pois chacun et j’ai laissé la concentration s’installer. C’est un travail intense qui nécessite un effort important pour eux. Pour que cela ne soit pas frustrant, je limite le nombre de petits pois.

Extraits en image de notre parenthèse zen (on peut observer leur grande concentration et lire le petit sourire de satisfaction de Evan lorsqu’il dépose sa cosse vide!) :

La perfection de la nature est là!


1 Comment

Montessori en images : visser et dévisser

A la maison, les activités “visser et dévisser” rencontrent un franc succès auprès de mes petits bonhommes.

Ils s’adonnent avec passion et enthousiasme à toutes les variantes de cette activité, appréciant de manipuler les différents outils et apprenant, dans un même temps, le vocabulaire adapté : visser et dévisser à l’aide d’un tournevis, visser et dévisser les boules rouges en les classant par taille, visser et dévisser à l’aide d’une clé plate mixte, visser et dévisser à l’aide d’une clé Allen, visser et dévisser les 7 vis et les 7 écrous correspondants sur le support…

Après plusieurs mois de pratique intense, ils maîtrisent tellement bien ces activités que, lorsque je dois construire un meuble, je peux réellement compter sur eux pour m’aider et gérer certaines étapes en autonomie (la force restant la seule limite) !

Et quand cela se produit, je me remémore cette réflexion de Maria Montessori (L’enfant) qui m’avait particulièrement marquée tant elle résonnait avec ce que je pouvais observer chez les enfants dans l’ambiance 3-6 ans : “Il arrive à de touts petits enfants de déployer une habileté extraordinaire, une exactitude si précoce qu’elle en est réellement surprenante.”

Les enfants sont incroyables. Proposer des outils adaptés, un environnement bien pensé et des motifs d’activité leur permet de développer leur compétences et de se révéler. Quand j’observe ces petites mains au travail, leur finesse, leur coordination, je suis toujours émue et tellement heureuse d’être en mesure de laisser ces petites mains libres d’agir et de grandir. Merci Maria Montessori.

 


2 Comments

Graines d’artistes : 5 bonnes raisons de proposer des activités artistiques à vos enfants

Ce week-end, j’ai visionné le film “Une idée folle” de Judith Grumbach, en diffusion gratuite sur la toile.

(Il est excellent, n’hésitez pas une seconde, c’est un film résolument optimiste qui démontre que l’enfant est capable du meilleur – peu importe l’outil pédagogique utilisé  – pourvu qu’il soit dans un environnement bienveillant qui respecte ses besoins…) 

Ce film a réactivé à la maison plusieurs réflexions sur la manière d’accompagner les enfants dans leur développement et notamment sur le bienfait des activités artistiques. J’en suis personnellement convaincue et pour preuve, des centaines de photos d’activités artistiques proposées ou à proposer à mes enfants… Mais pourquoi alors les activités artistiques sont-elles aussi bénéfiques ? Je partage ici quelques pistes.

#1. Elles permettent à l’enfant de développer sa motricité fine. Le travail de la main est bien évidemment essentiel dans l’apprentissage de l’écriture mais également dans tous les gestes de notre quotidien. Tenir un crayon, un pinceau, modeler… tous ses apprentissages sont essentiels et contribuent une base fondamentale pour un enfant, qui par exemple pourra rapidement faire travailler ses mains, sa coordination main-oeil et ainsi avoir des gestes plus précis.

 

#2. Elles contribuent au développement de la créativité de l’enfant tout en lui permettant d’explorer ses sens. Elle permettent également un travail ou une réflexion personnelle sur ses émotions. Dessiner peut par exemple apaiser une colère, être le support d’une émotion trop lourde… et permettre à l’enfant de reprendre du pouvoir sur une situation difficile, de prendre des décisions, de sortir du cadre ou des règles conventionnelles… L’art peut même soigner, d’où le nouveau métier d’art-thérapeute qui est en plein essor et qui s’avère très efficace chez les enfants.

 

#3. Elles amènent l’enfant sur le chemin de la concentration, du goût de l’effort, de la persévérance. Beaucoup d’enfants très actifs, qui ont besoin de libérer leur énergie, de courir, vous surprendront au contact d’une activité artistique. Souvent, il suffit de sortir de l’argile, de la peinture, du maquillage ou des instruments de musique pour les voir immédiatement se poser, se concentrer et être absorbés pendant un long moment. Mes garçons ( de 2 ans à 5 ans et demi) peuvent par exemple rester concentrés pour une activité de modelage, pour observer des musiciens jouer, pour découper ou pour créer une oeuvre à partir de différents matériaux… Et bien entendu, l’apprentissage de la musique, de la poterie, du dessin permet à l’enfant de se rendre compte du temps passé et des efforts à fournir pour obtenir un certain résultat et être content de soi. Mon grand est par exemple très fier de lui quand il réalise un nouvel avion en origami et qu’il le voit planer avec succès !

#4. Etre une graine d’artiste ou le devenir, c’est aussi prendre confiance en soi, en ses choix et développer son esprit critique. Mon grand dessine/bricole énormément et produit des dizaines d’oeuvres par semaine. Je les accueille toutes avec beaucoup d’intérêt, sans jugement (même si parfois je les trouve un peu brouillon, je ne le dis surtout pas…D’ailleurs, c’est le processus de création l’important, pas forcément le résultat) et je suis ravie qu’il prenne du plaisir à réaliser toutes ces oeuvres. Je vois son style évoluer, je le vois mélanger des matières, des influences, bref il est dans l’expérimentation constante, il me surprend chaque jour et parfois je me dis que cet oeil neuf, libre de tout jugement et de toute convention, c’est une chance.

#5. Elles enseignent également la collaboration et l’ouverture d’esprit. Les enfants adorent les oeuvres d’art communes, pour lesquelles chacun est responsable d’une partie, ou les esprits créatifs se mélangent au gré de l’envie d’un groupe. L’art devient alors synonyme de partage, de projet. Ainsi une danse, un groupe de musique, une pièce de théâtre ou une comédie musicale pourra rassembler différentes générations/personnalités dans des registres très variés. Pourtant il faudra toujours coopérer et être en harmonie, écouter les autres, faire vivre les individualités au service du groupe…

Et chez vous, quelle est la place de l’art et des activités artistiques ? Avez-vous des supports que vous utilisez et que vous recommanderiez ?

Ici on adore par exemple la revue Olalar, le livre Mon Petit Art, le livre en anglais The Dot, les livres de Hervé Tullet, les cahiers d’activités, de peinture ou de coloriage de Pascale Estellon, et j’ai très envie de lire “Le jeu de peindre” d’Arno Stern !

A vos partages !


1 Comment

L’Activité Montessori du Jour : exercer sa motricité fine avec les nids abeilles

Mon petit bonhomme adore les activités qui impliquent une pince. Nous en avons de différentes tailles, matières, formes, chaque fois avec un fonctionnement particulier.

Il a donc craqué quand je lui ai proposé le jeu des nids d’abeilles. Ce jeu en bois, de la marque Plan Toys (bio, éthique et éco responsable), est coloré, esthétique et ludique. Vous le trouverez notamment dans la jolie collection Montessori de Nature & Découvertes.

J’ai bien sûr proposé le jeu sur un plateau. Il m’a suffit pour cela d’ajouter un petit bol pour les abeilles, et d’y placer les alvéoles et la pince. En découvrant le plateau, il a d’abord longuement observé la pince, comme pour tirer de son observation une pré compréhension de son fonctionnement et ainsi adapter son geste.

IMG_3397

Puis il s’est amusé à placer chaque abeille dans l’alvéole de la bonne couleur. Il a travaillé sa technique et a compris qu’il valait mieux saisir les abeilles par les ailes, et non par le corps…

IMG_3389

Puis, inspiré par la forme hexagonale des alvéoles, il s’est lancé des petits défis en assemblant les formes différemment, essayant différentes combinaisons, en les empilant…

Il s’est bien amusé!! Il s’est même inventé des petites histoires (certaines abeilles s’étaient perdues dans une alvéole voisine…).

IMG_3374

Bref, il a passé un beau moment de concentration.

Personnellement, j’ai adoré ce jeu qui est à la fois un excellent exercice de motricité fine, une belle occasion de s’entraîner à la technique de la pince (qui prépare à la tenue du stylo et donc de l’écriture), une révision du tri (par couleur) et l’occasion de manipuler des formes hexagonales.

 

 


1 Comment

L’Activité Montessori du Jour : le taille crayon

 

 

Une petite activité très simple à mettre en place à l’occasion de la rentrée : tailler des crayons !

C’est un excellent exercice de motricité fine qui nécessite de la concentration, de la précision et de la patience. Il vous suffit de quelques crayons non taillés (vous pouvez aussi commencer par des crayons mal taillés, des crayons de couleur par exemple), d’un taille crayon et d’un petit pot pour récupérer les épluchures.

IMG_1086

Ce jour, j’ai choisi 4 crayons rigolos (pour ajouter un peu de ludique) que mon petit bonhomme a du appointer en totalité ! Il s’est appliqué et a taillé les 4 crayons, un après l’autre, en changeant de main.

A la fin, il m’a dit qu’il était bien fatigué… il a même retiré sa veste vers la fin (je crois qu’il a eu un peu chaud) !! Vous pouvez donc en mettre moins selon l’âge de votre enfant et il n’est pas obligé de tout faire le même jour.

IMG_1112

Bref, c’est une activité que mon petit bonhomme a adoré ! Il est si fier d’utiliser “ses” crayons ! Le lendemain il a retaillé tous ses crayons. Enfin tous ceux qui sont adaptés à notre taille crayon 😉

IMG_1114

Petite astuce du jour : n’hésitez pas à conserver les épluchures (notamment des crayons de couleurs) pour des collages très artistiques…


5 Comments

L’Activité Montessori du Jour : mélange de couleurs

En ce moment, mon petit bonhomme est dans une période sensible pour les couleurs. Il me demande souvent : qu’est ce que ça fait jaune et bleu ? ou bleu et vert ? ou bleu et violet ?

Pour répondre à sa curiosité grandissante sur le mélange des couleurs, je lui ai proposé une activité sensorielle sur un support que j’adore (et que j’ai déjà offert à plusieurs enfants de notre entourage) : “cahier de peinture pour apprendre les couleurs” de Pascale Estellon. C’est un livre d’activité qui permet à l’enfant de s’initier au mélange des couleurs et de faire travailler ses petites mains tout en s’amusant…

IMG_6002

Pour le matériel, il faut mettre à disposition de l’enfant 2 pinceaux (un fin et un moyen), 5 petits tubes de gouache (cyan, magenta, jaune, blanc et noir), des assiettes en carton (mon conseil : prendre une assiette propre pour chaque nouveau mélange et utiliser une petite quantité de peinture), et un petit pot avec de l’eau, que l’on change entre chaque page, pendant que la page sèche un peu, une nappe et un tablier…. Et c’est parti !

Il a mélangé – tout seul – du cyan et du jaune pour créer du vert…

IMG_6007

Puis du blanc et du noir pour peindre son chat gris…

IMG_6014

Du jaune et du magenta pour le orange de la pelote…

IMG_6025

 

Et enfin il appris comment éclaircir une couleur (magenta, jaune, et orange) en ajoutant du blanc, goutte par goutte…

IMG_6026

 

Mon petit bonhomme a adoré et j’ai été impressionné du résultat, de la maturité de ses coups de pinceau, du soin qu’il a apporté à son ouvrage et de l’attention dont il a fait preuve à la lecture des instructions…

C’était d’autant plus étonnant qu’avec des feutres ou des crayons de couleurs, il ne laisse absolument pas transparaître la même concentration, ni le même côté artistique… Comme si la peinture était un meilleur moyen d’expression pour lui et un support plus adapté à ses compétences actuelles…

Le cahier est loin d’être fini et c’est avec beaucoup de plaisir que nous allons expérimenter ensemble l’assemblage de couleurs… Que de belles découvertes en perspective !


4 Comments

L’Activité Montessori du Jour : 3ème boîte de couleurs

Pendant les vacances, j’ai proposé à mon petit bonhomme de manipuler la 3ème boîte de couleurs, une magnifique boîte dans laquelle se trouvent 63 tablettes de couleurs (9 couleurs avec 7 nuances chacune, de la plus foncée à la plus claire : bleu, rouge, jaune, violet, orange, vert, marron, rose, noir). Pour la présentation, il faut également un disque en carton (récupéré sous un gâteau acheté chez le pâtissier) et un grand tapis.

Cet exercice permet à l’enfant d’exercer son acuité visuelle, d’apprendre à se concentrer, de développer sa logique, d’apprendre du vocabulaire (foncé et clair), etc.

Avant de manipuler ce matériel, l’enfant doit être à l’aise avec les deux premières boîtes de couleurs.

****

J’ai commencé la présentation (sachant que la présentation commence et finit à l’étagère) en me concentrant sur l’une de ses couleurs préférées, le bleu (on commence souvent par le bleu), en lui montrant les sept nuances, de la plus claire à la plus foncée, afin d’obtenir une gradation. Je lui ai donné le vocabulaire “clair” et “foncé” sans attendre car il s’agit de mots qu’il connait déjà. (Chacun doit s’adapter à l’enfant et donner le vocabulaire quand l’enfant est prêt, il n’est pas nécessaire à l’exercice.)

Il est aussi important de montrer à l’enfant qu’il faut manipuler les tablettes par les bords en bois, pour ne pas altérer la couleur avec l’usage. Mais ceci doit déjà être acquis grâce aux deux premières boîtes de couleurs.

Nous avons commencé par une couleur, puis deux, puis trois, puis quatre, puis toutes en même temps et, à la fin, je lui ai montré comment faire le soleil, autour du disque en carton. Mon petit bonhomme avait déjà vu ce matériel être manipulé par des enfants de sa classe, il était donc très fier d’avoir cette présentation à son tour…

Après la présentation, et pendant toutes les vacances, il s’est entrainé tout seul. Il aime beaucoup manipuler ce matériel, il est beau, coloré et agréable à manipuler. C’est un exercice ludique, et il n’y a rien de tel pour un enfant que d’apprendre en s’amusant ! Et je sais qu’il est actuellement dans une période sensible pour les couleurs, donc je n’hésite pas à lui proposer des activités autour de ce thème en ce moment !

IMG_5392

IMG_5385


2 Comments

L’Activité Montessori du Jour : premiers décalcomanies

En ce début d’année, j’ai proposé à mon petit bonhomme une nouvelle petite activité manuelle : les décalcomanies. Si votre enfant sait gribouiller et qu’il aime les gommettes, il n’y a aucun doute, il va adorer.

Sur le plateau, j’ai disposé un petit livret de décalcomanies (avec des images à transférer ainsi que plusieurs petits décors sur le thème des fonds sous-marins) ainsi qu’un stylo bille. Puis je lui ai expliqué tout doucement comment procéder.

Puis je l’ai laissé faire. Il a adoré ! Il a parfois demandé de l’aide (pour les plus petites images notamment, car cet exercice nécessite beaucoup de précision et peut parfois avoir des petits ratés) mais il a été autonome sur une grande partie de l’activité, notamment le choix de l’image à transférer, du décor, de la position exacte, le gribouillage intense ….

IMG_4926

IMG_4927

IMG_4930

Bref, c’est une activité simple, que l’on ne pense pas vraiment à proposer aux plus petits, mais qui captera leur attention sans aucun doute. C’est par ailleurs un excellent exercice de motricité fine, de concentration et de créativité. Et un bon moyen de réviser le vocabulaire des animaux marins. A tester !


2 Comments

L’Activité Montessori du Jour : casser des oeufs

Préparer des oeufs brouillés pour le brunch du week-end, voilà une activité que mon petit bonhomme adore ! Et oui, cela lui permet de s’entraîner à casser des oeufs….

IMG_3781

 

Casser un oeuf n’est pas un exercice si simple… et c’est une activité Montessori de vie pratique, excellent pour la coordination main oeil et la concentration ! L’enfant a en effet besoin de poser son attention, d’avoir des gestes précis, de contrôler sa force, d’observer, d’être patient – et il peut se corriger seul en ramassant les éventuelles coquilles tombées dans le plat.

Ici, ce n’est qu’après la sixième tentative (cette fois-ci, mais il faut en casser beaucoup pour apprendre le geste bien sûr) que mon bonhomme a effectué un geste presque parfait ! Pas de coquilles à repêcher, pas de jaune cassé et une moitié de coquille (non écrasée) dans chaque main. Il était si content de lui !!! Et quel plaisir de contribuer à la préparation de notre repas de famille !!!