Le Blog de Maman K.

En quête du meilleur pour l'éveil de nos enfants


2 Comments

Graines d’artistes : 5 bonnes raisons de proposer des activités artistiques à vos enfants

Ce week-end, j’ai visionné le film “Une idée folle” de Judith Grumbach, en diffusion gratuite sur la toile.

(Il est excellent, n’hésitez pas une seconde, c’est un film résolument optimiste qui démontre que l’enfant est capable du meilleur – peu importe l’outil pédagogique utilisé  – pourvu qu’il soit dans un environnement bienveillant qui respecte ses besoins…) 

Ce film a réactivé à la maison plusieurs réflexions sur la manière d’accompagner les enfants dans leur développement et notamment sur le bienfait des activités artistiques. J’en suis personnellement convaincue et pour preuve, des centaines de photos d’activités artistiques proposées ou à proposer à mes enfants… Mais pourquoi alors les activités artistiques sont-elles aussi bénéfiques ? Je partage ici quelques pistes.

#1. Elles permettent à l’enfant de développer sa motricité fine. Le travail de la main est bien évidemment essentiel dans l’apprentissage de l’écriture mais également dans tous les gestes de notre quotidien. Tenir un crayon, un pinceau, modeler… tous ses apprentissages sont essentiels et contribuent une base fondamentale pour un enfant, qui par exemple pourra rapidement faire travailler ses mains, sa coordination main-oeil et ainsi avoir des gestes plus précis.

 

#2. Elles contribuent au développement de la créativité de l’enfant tout en lui permettant d’explorer ses sens. Elle permettent également un travail ou une réflexion personnelle sur ses émotions. Dessiner peut par exemple apaiser une colère, être le support d’une émotion trop lourde… et permettre à l’enfant de reprendre du pouvoir sur une situation difficile, de prendre des décisions, de sortir du cadre ou des règles conventionnelles… L’art peut même soigner, d’où le nouveau métier d’art-thérapeute qui est en plein essor et qui s’avère très efficace chez les enfants.

 

#3. Elles amènent l’enfant sur le chemin de la concentration, du goût de l’effort, de la persévérance. Beaucoup d’enfants très actifs, qui ont besoin de libérer leur énergie, de courir, vous surprendront au contact d’une activité artistique. Souvent, il suffit de sortir de l’argile, de la peinture, du maquillage ou des instruments de musique pour les voir immédiatement se poser, se concentrer et être absorbés pendant un long moment. Mes garçons ( de 2 ans à 5 ans et demi) peuvent par exemple rester concentrés pour une activité de modelage, pour observer des musiciens jouer, pour découper ou pour créer une oeuvre à partir de différents matériaux… Et bien entendu, l’apprentissage de la musique, de la poterie, du dessin permet à l’enfant de se rendre compte du temps passé et des efforts à fournir pour obtenir un certain résultat et être content de soi. Mon grand est par exemple très fier de lui quand il réalise un nouvel avion en origami et qu’il le voit planer avec succès !

#4. Etre une graine d’artiste ou le devenir, c’est aussi prendre confiance en soi, en ses choix et développer son esprit critique. Mon grand dessine/bricole énormément et produit des dizaines d’oeuvres par semaine. Je les accueille toutes avec beaucoup d’intérêt, sans jugement (même si parfois je les trouve un peu brouillon, je ne le dis surtout pas…D’ailleurs, c’est le processus de création l’important, pas forcément le résultat) et je suis ravie qu’il prenne du plaisir à réaliser toutes ces oeuvres. Je vois son style évoluer, je le vois mélanger des matières, des influences, bref il est dans l’expérimentation constante, il me surprend chaque jour et parfois je me dis que cet oeil neuf, libre de tout jugement et de toute convention, c’est une chance.

#5. Elles enseignent également la collaboration et l’ouverture d’esprit. Les enfants adorent les oeuvres d’art communes, pour lesquelles chacun est responsable d’une partie, ou les esprits créatifs se mélangent au gré de l’envie d’un groupe. L’art devient alors synonyme de partage, de projet. Ainsi une danse, un groupe de musique, une pièce de théâtre ou une comédie musicale pourra rassembler différentes générations/personnalités dans des registres très variés. Pourtant il faudra toujours coopérer et être en harmonie, écouter les autres, faire vivre les individualités au service du groupe…

Et chez vous, quelle est la place de l’art et des activités artistiques ? Avez-vous des supports que vous utilisez et que vous recommanderiez ?

Ici on adore par exemple la revue Olalar, le livre Mon Petit Art, le livre en anglais The Dot, les livres de Hervé Tullet, les cahiers d’activités, de peinture ou de coloriage de Pascale Estellon, et j’ai très envie de lire “Le jeu de peindre” d’Arno Stern !

A vos partages !

Advertisements


1 Comment

L’Activité Montessori du Jour : Création d’un sac d’explorateur

Avant notre départ en vacances, mon grand bonhomme a eu la chance de personnaliser un petit sac d’explorateur.

Tout à commencé en ouvrant la boîte aux lettres. Ce jour-là, il y avait un petit colis à son attention! Il s’est empressé de l’ouvrir et a découvert avec joie un kit créatif complet pour réaliser en autonomie un sac d’explorateur.

Vous connaissez la Toucan Box ? C’est un petit colis malin pour les 3-8 ans qui contient tout le matériel nécessaire à la réalisation d’un projet créatif, avec en sus des jeux, des découvertes, des activités sur une thématique. Tout a été pensé pour que votre enfant apprenne en s’amusant! La box est également éco-responsable et éthique : même l’emballage est utilisé pour une activité bonus 😉

Séduit par l’idée de personnaliser son propre petit sac, il s’est lancé en se laissant guider par les images. Il ne sait pas encore lire mais il a rapidement compris comment il fallait procéder grâce au guide étape par étape en images. Il a réalisé le sac presque tout seul (j’étais seulement présente pour confirmer qu’il avait bien compris, clarifier certains détails et répondre à ses questions).

Il a commencé par choisir les papiers de soie et créer son patchwork. Puis il a mouillé les papiers à l’aide d’un pinceau et de l’eau.

Il a ensuite transféré son motif sur le sac en tissus. Il a laissé séché au soleil 15 minutes (et il a patienté en faisant les activités du livret (voir photos en fin d’articles).

Puis il  a utilisé les pochoirs pour décorer le sac avec les motifs “nature” et les feutres textile.

Et voilà, le sac était prêt à partir à l’aventure! Il l’a d’ailleurs emporté partout lors de nos vacances à la montagne! Quelle satisfaction de se balader avec un sac “fait main”!

Je le disais plus tôt, la box contient également un livret de jeux sur le thème de la nature et même un mini jeu de société ! De quoi faire patienter mon bonhomme tout en lui apprenant des détails sur la nature comme l’âge des arbres !

En quelques mots, il a adoré!

Et je dois avouer que moi aussi. J’ai trouvé l’activité de ce kit originale, pensée pour encourager un maximum d’autonomie, idéale pour apprendre en s’amusant. La thématique nature était simplement parfaite pour nous. Je suis conquise… !

Vous pensez que c’est parce que la box a été créée par une éducatrice Montessori ??? Mais oui!!!!

Ah oui et j’oubliais pour vous et uniquement pour vous, voici un code promo pour obtenir votre première box gratuitement (hors frais de port soit 1,49€) : mathilde 

Rendez-vous sur le site de Toucan Box: https://www.toucanbox.com/fr

Belle découverte !


3 Comments

L’importance du jeu libre

Les temps de “jeu libre” prennent de plus en plus d’importance à la maison. Il suffit de trois fois rien, de quelques feuilles trouvées dans le jardin, quelques olives tombées au sol, quelques branches de bois, pour que je sois le témoin émerveillé d’une session de jeu spontanée. Seul, en duo, ou en trio, il n’y a pas de règles. Vive la spontanéité et l’imagination!

On dit que cette période, qui est fondamentale pour le développement de l’enfant, commence vers l’âge de deux ans, avec le langage qui s’installe. Et c’est vrai qu’à tout juste deux ans, Evan et Julian partagent de plus en plus de moments de jeu. Je les vois s’appeler, communiquer, partager, rire, se courir après, coopérer… bref, jouer ensemble et faire preuve d’une complicité toujours grandissante. C’est assez extra-ordinaire ces petites scènes de notre quotidien.

 

Vers 4 ou 5 ans, les enfants commencent à s’inventer des histoires, se mettre en scène dans des histoires qui mêlent la réalité à la fiction. Ainsi ils développent leur imagination, sans se confronter à la réalité. Dans le jeu libre, tout est possible! Ils développent leur faculté symbolique. Une brindille sera une baguette magique, un seau sera un chaudron, etc.

Pour stimuler le jeu libre, et comme dans la pédagogie Montessori, il est important de soigner l’environnement dans lequel évolue l’enfant. Cet environnement doit être sécurisé pour lui permettre d’évoluer librement, sans intervention et sous le regard bienveillant de l’adulte. Par exemple, l’adulte ne doit pas suggérer de thème…

L’environnement doit également être riche, c’est à dire composé d’éléments choisis  avec soin et qui favorisent la créativité de l’enfant. Les jeux ou matériaux ainsi mis à disposition pourront être utilisés de façon différente, laissant l’enfant libre d’explorer, d’inventer, de mettre en scène, etc. Les matériaux naturels sont bien entendu parfaits pour cet usage…

Sur les photos ci-après par exemple, Evan et Julian jouent avec le joli camion de pompier Brio qu’ils ont reçu pour leur anniversaire. Ce véhicule est parfaitement adapté au jeu libre : les enfants l’aiment beaucoup et l’appréhendent différemment selon les jours et leurs envies. Ils jouent à positionner les figurines de bois à l’avant et à l’arrière du camion, à construire son échelle (composée de 2 parties) et la replacer au bon endroit, à dérouler puis enrouler la lance à incendie (il faut tourner un bouton dans un sens ou dans l’autre pour enrouler ou dérouler une cordelette), à appuyer sur le gyrophare et écouter le son de la sirène, à faire grimper les personnages à l’échelle, ou à le faire rouler, tout simplement. C’est un jeu simple, esthétique et qui permet une manipulation variée, en fonction de l’enfant, de ses envies, de ses compétences et de son âge. C’est ce type de jeu qu’il faut adopter pour encourager les jeux libres.

En plus d’être facile à mettre en place, le jeu libre est surtout très bénéfique pour l’enfant : il favorise sa confiance en lui (car tout est possible pour l’enfant qui joue), stimule son autonomie (c’est lui qui choisit, il va prendre des décisions, s’adapter…), développe sa créativité, et lui permet d’acquérir de nouvelles compétences (notamment grâce aux ainés ou autres enfants qui sont amenés à jouer près de lui / avec lui).

Pour que votre enfant puisse jouer librement, il est donc indispensable de lui laisser du temps et de l’espace. Pas de contrainte horaire, pas de règles, pas d’intervention, pas de danger dans son espace… que du jeu. Tout simplement.

C’est une grande chance pour un enfant de pouvoir transformer le salon, le jardin ou un autre espace en terrain de jeu…et de ne pas avoir un emploi du temps surchargé. Dans les écoles Steiner, le jeu libre a une place fondamentale (1h de jeu libre par jour environ).

Et c’est encore plus facile à mettre en place pendant les vacances, avec les emplois du temps plus légers, alors, pensez-y!

 

 

 

 


4 Comments

Panorama #2 : quelques activités de vie pratique à 3/4 ans

A l’occasion de ce deuxième panorama, je vous propose un petit tour d’horizon de quelques activités de vie pratique que mon grand bonhomme adore!

De la cuisine au potager,  il est toujours enthousiaste et contribue activement et de façon très concrète à notre quotidien, à la maison comme pendant les vacances. Il adore aussi tester les ustensiles d’autrefois ou ceux qui lui permettent une grande autonomie. Le résultat en images :

– écraser du gros sel au pilon pour obtenir du sel fin

img_3126

– moudre des grains de café

IMG_0106

– râper du savon de marseille et le peser pour fabriquer de la lessive maison

img_4405

img_5498

– préparer le goûter – coupes glacées, pause thé, etc.

img_4191

IMG_6863

– préparer une tarte en toute autonomie

img_5497

– casser des noix

IMG_3665

img_5453

– émincer de l’ail (à l’aide du presse ail) et de l’oignon (à l’aide d’un hachoir manuel) pour notre plat de lasagnes, éplucher des légumes, couper du fromage…

img_4542

– bricoler : réparer une pince à linge, dénuder des fils, poncer, peindre, emboîter des tuyaux…

img_4418

img_4273

img_4571

– jardiner : semer, arroser, récolter…

img_4377

img_0356

img_0525

img_2516

img_9386

– laver le linge à la main ou ses affaires personnelles. Il adore aussi balayer, passer l’aspirateur, passer la serpillère, faire les vitres (miroirs), lancer le lave-vaisselle et le lave-linge, étendre le linge, etc.

img_2302

– fabriquer de la pâte à sel pour nos activités artistiques

img_4925

 

C’est un vrai plaisir de le voir à l’ouvrage, il y met beaucoup de coeur et de soin. Il aime vraiment tout faire !!!

Et finalement, en pédagogie Montessori, on se rend rapidement compte qu’avec un minimum d’organisation et d’ustensiles/outils et un environnement adapté et stimulant, l’enfant peut apprendre beaucoup de gestes précieux pour le développement de son autonomie et de sa confiance.

Et chez vous, ça se passe comment ?

 

 

 

 


5 Comments

Panorama #1 de nos activités Montessori à 3/4 ans

Vous êtes nombreuses et nombreux à me demander des articles sur les activités que nous faisons avec mon grand ! C’est vrai que les articles dédiés aux activités des bébés ont pris le dessus ces derniers mois, mais je vous rassure, je prépare toujours des activités pour mon grand! Il est simplement beaucoup plus autonome (c’est plus difficile de le prendre en photo aussi) et je n’ai pas assez de temps pour vous parler de tout ici…

Mais, pour faire plaisir à mes lecteurs qui ont des enfants plus grands, j’ai décidé de vous proposer une série de panoramas avec quelques activités que nous avons effectuées cette année !

Et pour celles et ceux qui souhaitent nous suivre au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Instagram car nous postons des photos régulièrement !

Voici donc un premier résumé en images du matériel montessori que nous utilisons régulièrement :

Les encastrements cylindriques 1, 2, 3 & 4:

IMG_1075

Le cube du binôme :

IMG_9040

Le cube du trinôme :

IMG_8385

IMG_1938

IMG_0703

Les cadres d’habillage (notamment gros boutons, petits boutons, scratch, boucles, clips et épingles) :

IMG_8425

Les barres rouges et bleues (dans l’ordre, le désordre, avec les chiffres et la construction des nombres):

IMG_8396

IMG_0718

Les fuseaux

IMG_6142

Pair et impair. (Il utilise aussi beaucoup les dessins de formes mais je n’ai pas de jolies photos à partager de ce matériel là – prochainement…) :

IMG_0710

Les transferts et les versés (encore et toujours, sous toutes les formes):

IMG_1759

IMG_9240

IMG_6863

IMG_3528

IMG_3404

Le marteau et les clous et visser/dévisser (il adore!!) :

IMG_9233

IMG_9254

IMG_9242

IMG_3950

Côté vie pratique, mon grand m’aide également dans les activités du quotidien!

Il est par exemple très actif en cuisine (moudre, éplucher, dénoyauter, équeuter, écaler, couper, casser des oeufs ou des noix, préparer des gourmandises, préparer le plateau avec les goûters et le porter dehors, servir le thé, etc.) :

IMG_0106

IMG_3665

IMG_4660

IMG_2172

IMG_9666

Il m’aide aussi dans la gestion des courses d’appoint et du nettoyage (vitres, rouleau, poussière, aspirateur, balai et balayette par exemple):

IMG_0217

IMG_8070

Bref, il sait faire énormément de choses, et c’est en fait assez impressionnant (même pour moi) de voir les photos de ses activités quotidiennes ! Et le plus épatant dans tout cela, c’est qu’il est curieux de tout et prend plaisir à tout faire! Quel bonheur!

Prochain panorama à lire bientôt sur les activités en plein air et les activités plus sensorielles.


2 Comments

L’Activité Montessori du Jour : j’aide mon enfant à dépasser ses peurs

Cette semaine, mon petit bonhomme a eu le plaisir de découvrir la boîte de jeu “j’aide mon enfant à dépasser ses peurs”. A l’intérieur, une dizaine d’activités à découvrir sur le thème de la peur de nos enfants.

Enchanté par cette découverte, mon petit bonhomme a tout de suite voulu se lancer dans l’activité “petit théâtre d’ombres” et assembler les silhouettes sur les bâtonnets (fantôme, sorcière, loup, éclair, voleur, dragon, et un enfant…). Construire ses propres figurines “tout seul”, c’est vraiment une activité qui a plu à mon petit bonhomme et l’a tout de suite mis dans l’ambiance.

IMG_5179

Les figurines prêtes, je me suis inspirée de la fiche d’activité pour amorcer avec lui une histoire, celle du “voleur de goûter” qui allait dans toutes les écoles voler les goûters des enfants, et même dans son école, et il a adoré…

Nous avons donc passé un long moment à raconter cette histoire et à jouer ce scénario, avec les silhouettes puis en jeu de rôles avec un cache-cache au milieu… Il s’est bien amusé, et moi aussi ! Il a ajouté les silhouettes à notre théâtre d’ombres chinoises, et il les utilise régulièrement depuis pour ses histoires du soir !

Un autre jour, mon petit bonhomme a souhaité construire “l’émotiomètre”. C’est facile à réaliser  et c’est à mon sens un bon outil pour parler de ses émotions, les identifier et les verbaliser. J’ai préparé le gabarit puis il l’a colorié, à assembler la flèche avec une attache parisienne et nous avons dessiné ensemble les visages en nommant les émotions… Il était ravi. Nous avons même plastifié l’émotiomètre pour qu’il résiste à son enthousiasme … J’espère ainsi qu’il pourra le manipuler plus longtemps.

L’émotiomètre est affiché dans sa chambre avec un aimant et il peut s’y référer a tout moment de la journée. Cela a été un excellent moyen de parler de nos émotions et de voir aussi que d’un moment à l’autre elles pouvaient évoluer, changer… et que l’on pouvait être triste puis content, puis triste, etc.

IMG_5444

IMG_5467

Nous avons aussi testé d’autres activité du coffret : le dessin du monstre effrayant, le yoga de la nature, mes trois petits bonheurs (j’adore), l’histoire du soir douce nuit, etc. Et tout a bien fonctionné, mon petit bonhomme a beaucoup d’imagination, même s’il est encore difficile pour lui de retranscrire cela avec un dessin, cela lui permet de me raconter ce qui se passe pour lui, et c’est très intéressant…

Bref, un petit coffret bien pensé qui nous a permis de passer de bons moments et de parler de la peur et autres émotions !

En plus, le jeu est édité par Bioviva, une marque très éthique, respectueuse de l’environnement et qui fabrique tous ses jeux en France. Ce coffret est disponible sur le site de Maman Natur’elle.


1 Comment

L’Activité Montessori du Jour : exercer sa motricité fine avec les nids abeilles

Mon petit bonhomme adore les activités qui impliquent une pince. Nous en avons de différentes tailles, matières, formes, chaque fois avec un fonctionnement particulier.

Il a donc craqué quand je lui ai proposé le jeu des nids d’abeilles. Ce jeu en bois, de la marque Plan Toys (bio, éthique et éco responsable), est coloré, esthétique et ludique. Vous le trouverez notamment dans la jolie collection Montessori de Nature & Découvertes.

J’ai bien sûr proposé le jeu sur un plateau. Il m’a suffit pour cela d’ajouter un petit bol pour les abeilles, et d’y placer les alvéoles et la pince. En découvrant le plateau, il a d’abord longuement observé la pince, comme pour tirer de son observation une pré compréhension de son fonctionnement et ainsi adapter son geste.

IMG_3397

Puis il s’est amusé à placer chaque abeille dans l’alvéole de la bonne couleur. Il a travaillé sa technique et a compris qu’il valait mieux saisir les abeilles par les ailes, et non par le corps…

IMG_3389

Puis, inspiré par la forme hexagonale des alvéoles, il s’est lancé des petits défis en assemblant les formes différemment, essayant différentes combinaisons, en les empilant…

Il s’est bien amusé!! Il s’est même inventé des petites histoires (certaines abeilles s’étaient perdues dans une alvéole voisine…).

IMG_3374

Bref, il a passé un beau moment de concentration.

Personnellement, j’ai adoré ce jeu qui est à la fois un excellent exercice de motricité fine, une belle occasion de s’entraîner à la technique de la pince (qui prépare à la tenue du stylo et donc de l’écriture), une révision du tri (par couleur) et l’occasion de manipuler des formes hexagonales.

 

 


5 Comments

L’Activité Montessori du Jour : les ombres chinoises

A la maison, en ce moment, le thème de la “peur” est omniprésent dans les échanges avec mon petit bonhomme : le thème a été abordé à l’école, l’imminente fête d’halloween avec ses sorcières et ses fantômes, une période sensible de la peur vers 4 ans (du noir, des voleurs, des loups), la peur pour évacuer ses angoisses de grand frère – qui sent sa place et son amour menacés par l’arrivée de 2 petits frères …

Bref, pour essayer de désamorcer certaines peurs et tout simplement de parler de la peur, nous lisons régulièrement, notamment l’excellent livre “Balthazar n’a pas peur du noir et Pépin presque pas non plus.”

Nous avions reçu ce livre en cadeau, il y a quelques temps déjà, avec un petit set d’ombres chinoises sur la thématique de Paris. Dans le livre en effet, Balthazar et Pépin s’amusent à faire des ombres chinoises…

Et mon petit bonhomme adore en faire également! La période est un peu passée, mais il y a quelques semaines, il fallait raconter des histoires avec le théâtre d’ombres tous les soirs et mettre en scène le voleur de trésors, le ramoneur qui brûle toutes les écoles pour empêcher les enfants d’y aller, la princesse masquée qui ne sait pas quel amoureux choisir, la lune qui ne sait plus comment briller, ….

Au début, je racontais les histoires que j’inventais en entier, en essayant parfois d’aborder des faits marquants de sa vie d’enfant, ou de la mienne.

Puis, au fil du temps, il est devenu co-scénariste des histoires. Une fois l’histoire lancée, mon petit bonhomme prend la main et me raconte sa version de l’histoire, il complète avec des petits détails, s’approprie les histoires, aborde ses peurs… J’entends son discours se structurer, je l’écoute jongler avec les temps de la langue française (pas simple), jongler avec ses peurs ou ce qu’il a vécu.
IMG_1637

J’apprends beaucoup sur lui en l’écoutant. Je me rends compte de son imagination débordante, de la précision de sa mémoire, de la mise en place de son discours…

C’est extrêmement intéressant, pour moi comme pour lui. Et quelle excellente activité pour le langage, la logique, la structuration de la pensée, le développement de l’imagination … Si vous n’avez pas de théâtre d’ombres, n’hésitez pas à en fabriquer ou à en acheter un set. C’est un bon investissement !


7 Comments

L’Activité Montessori du Jour : les blocs magnétiques

Depuis le mois de juin, mon petit bonhomme a la chance d’avoir un set de blocs magnétiques. C’est une belle découverte, venue tout droit des USA (un cadeau de papy et mamie en souvenir de leur séjour à San Francisco).

Nous avons un set coloré de 24 pièces. C’est un jeu intéressant et très esthétique qui passionne mon petit bonhomme.

 

 

IMG_2443

Dans son approche, Maria Montessori encourage l’utilisation de blocs et les a d’ailleurs intégrés dans le matériel proposé aux enfants (escalier marron, tour rose par exemple). Selon elle, l’enfant exerce instinctivement sa coordination en manipulant des blocs et apprend ainsi la maîtrise de ses gestes.

C’est vrai. En manipulant des blocs, en cherchant à les empiler (ici selon leur polarité), à trouver l’équilibre dans les constructions, j’observe mon petit bonhomme et je constate que ses mouvements se font de plus en plus précis, qu’ils sont contrôlés et réfléchis, que ses édifices sont de plus en plus complexes.

IMG_2448

Les blocs permettent à l’enfant de parfaire ses connaissances mathématiques (équilibre, proportions, etc.), d’exercer sa motricité fine et d’être créatif, en inventant mille et une constructions différentes.

IMG_0232

 

Ce set de blocs magnétiques permet de belles expérimentations. Mais je sais que sur le long terme, il faudra investir (et c’est onéreux) dans un autre set, pour avoir plus de pièces et inventer toujours plus.


2 Comments

L’Activité Montessori du Jour : le téléphone

Il y a quelques semaines, j’ai proposé à mon petit bonhomme une petite expérience scientifique qui permet d’appréhender le son et la transmission du son : fabriquer un téléphone avec des pots de yaourts vides.

Pour cela, il vous suffit de 2 pots de yaourts, un cordon et une aiguille.

Mon petit bonhomme a fait un trou dans le fond des pots à l’aide d’une grosse aiguille, puis il a enfilé le cordon. Je l’ai aidé à faire le noeud dans chaque pot.

IMG_1206

IMG_1186

 

Puis nous nous sommes éloignés et nous avons tendu le cordon. Il a d’abord écouté, puis il m’a parlé! Incroyable, mais vrai, nous avons fabriqué un téléphone! Le son voyage dans le cordon, les vibrations de la voix sont transmises à travers le cordon d’un pot à l’autre !

Mon petit bonhomme a adoré, son seul regret étant de ne pas pouvoir parler et écouter en même temps !

La prochaine fois, nous essayerons avec des pots de tailles différentes et des cordons de tailles différentes, pour essayer d’établir un comparatif et de mettre au point un téléphone encore plus performant ! Nous en avons discuté mais ce sera pour une prochaine fois, et j’espère que cela viendra de lui !

IMG_1205

IMG_1210