Calligraphie végétale

Mon grand a participé à un atelier de calligraphie à l’occasion de la fête du Livre qui s’est déroulée pas très loin de la maison.

J’avais envie de partager ici quelques astuces qu’il a pu apprendre lors de l’atelier car cela peut-être vous permettre de proposer des activités de calligraphie à vos enfants à moindre coût et avec des matières naturelles. Et si vous me suivez, vous savez déjà que j’adore la calligraphie et que les bienfaits pour les enfants qui apprennent à écrire sont nombreux !

Avec la calligraphie traditionnelle du Japon ou de la Chine, cela peut parfois être un peu délicat avec les très jeunes enfants.

Mais ici, avec la calligraphie végétale, tout est très simple! En effet, en guise d’outil scripteur, il a utilisé un calame.

Un calame, c’est tout simplement un roseau taillé utilisé par nos ancêtres pour écrire. C’est apparemment assez facile à tailler soi-même (il existe des tutoriels sur internet) et c’est en tout cas idéal pour commencer la calligraphie. Il suffit de se procurer des roseaux 😉

A la place de l’encre de chine traditionnelle, mon grand a utilisé du brou de noix. Il en faut très très peu et l’utilisation est plus facile (et beaucoup moins coûteuse/salissante qu’avec de l’encre de chine). Vous pouvez bien entendu fabriquer votre brou de noix mais sachez que c’est également en vente dans les magasins de bricolage! C’est bon à savoir !

Il suffit ensuite de s’entraîner sur du papier à petit carreau et de tracer des lignes proportionnelles à la taille de votre mine, selon la typographie que vous souhaitez utiliser.

Bref, c’est une chouette activité de motricité fine, accessible à tous et facile à proposer. Et c’est même une très belle idée cadeau pour un enfant de 7 ans avec un kit : calame + brou de noix + quelques modèles de mots à recopier sur des feuilles à petits carreaux.

***

Merci à Plumes et Calames pour ce bel atelier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *