Le Blog de Maman K.

En quête du meilleur pour l'éveil de nos enfants


Leave a comment

L’Activité Montessori du Jour : la magie des cubes aimantés

Pendant les vacances, les enfants ont eu l’occasion de découvrir un nouveau jeu de construction aimanté : les MagiCubes, le petit “frère” des très appréciés Geomag.

Mon grand bonhomme, qui adore les jeux de construction et les jeux magnétiques, a tout de suite adoré le concept de ces cubes joliment colorés qui s’aimantent en un “clic”. L’aspect sensoriel est extrêmement important pour lui : ici, les cubes sont de la bonne taille pour sa main et facilitent la préhension, sont très agréables au toucher (doux) comme à la vue (couleurs vives) et “chantent” lorsqu’ils s’aimantent. Un plaisir des sens !

Il a tout de suite été absorbé par l’aspect aimanté et a érigé différentes constructions : château fort – qu’il a pu décorer avec les nombreux magic clips (petits détails bien pensés : drapeaux, toits, fenêtres, à aimanter sur les cubes pour personnaliser ses créations fournis dans le set châteaux et maisons), tours, immeubles, etc.

Les constructions, statiques dans un premier temps, ont rapidement pris vie entre ses mains.

Mon grand bonhomme a expérimenté la rotation, les constructions délicates qui jouent sur l’équilibre des cubes… Il a même réussi à créer un rubiscube géant composé de 8 cubes avec des faces d’une même couleur, il s’est amusé à les faire tourner à la verticale et à l’horizontale puis à ouvrir le cube afin de découvrir à nouveau si les couleurs à l’intérieur du cube étaient les mêmes! J’avoue que cela l’a beaucoup fait rire et j’ai pu observer combien ces cubes étaient magiques…tous ses sens étaient en éveil!

Quand on est parti en week-end pour le 15 Août, devinez quel jeu nous a suivi dans la valise ? Les MagiCubes! Pratiques et peu encombrants, ils sont venus avec nous dans un petit sac en tissu (non fourni).

Et avec plusieurs sets (le sien et ceux de ses frères jumeaux) et son imagination débordante, je peux vous dire que Madame la tortue s’est bien amusée elle aussi : elle a été placée au centre d’une construction et on m’a rapidement expliqué qu’elle était dans sa nouvelle maison de vacances !

Mes petits bonhommes de 2 ans ont eux aussi adoré le concept des MagiCubes. Accessibles, et parfaits pour leurs petites mains, ils s’aimantent facilement et rapidement sur toutes les faces ce qui permet aux constructions les plus précaires d’être très solides. Et à cet âge là, c’est vraiment une nouveauté de pouvoir transporter sa tour de cubes sans qu’elle ne s’effondre 🙂

Le visuel des animaux est réussi et a vraiment séduit les enfants! Evan n’a pas quitté son pingouin et lui a fait de nombreux câlins !

Julian lui a adoré reproduire les images d’animaux. Il a ainsi pu réaliser, à l’aide du modèle (fourni) dans un premier temps – puis au fur et à mesure du temps sans modèle, un crocodile, une tortue, une grenouille (set animaux de la rivière) ou encore un pingouin (qui a remporté un vif succès), une baleine, un ours polaire (set pôle nord)… et ainsi travailler tout en s’amuser son sens de l’observation, sa capacité à reproduire en 3D des images 2D, sa motricité fine, son langage (tête, pattes, carapace,… )… De longs moments de jeu et de concentration soutenue…

La magie des cubes a opéré une nouvelle fois pour mon plus grand bonheur : les MagiCubes ont suscité la coopération de mes enfants et les a amener à communiquer pour ériger des constructions magnétiques communes. Car si les MagiCubes sont accessibles à partir de 18 mois, ils intéressent les enfants de tous les âges (même beaucoup plus grands!). C’est un jeu qui rassemble les fratries et permet à chaque enfant de s’amuser à son niveau et selon ses compétences et de grandir avec le jeu. Ainsi Evan et Julian ont pu jouer seuls, tous les deux, ou encore avec leur grand frère sans aucune difficulté et en s’amusant tout autant.

Ces cubes encouragent également le jeu libre… ils deviennent tour à tour une voiture, un bateau, un train… et chez nous le pingouin et la tortue vivent de nombreuses aventures… Bref, c’est un jeu complet qui fait l’unanimité : des petits et des grands (et des parents) !!!

A gagner prochainement sur le blog : des coffrets MagiCubes. A bientôt pour un joli concours !

Advertisements


2 Comments

Graines d’artistes : 5 bonnes raisons de proposer des activités artistiques à vos enfants

Ce week-end, j’ai visionné le film “Une idée folle” de Judith Grumbach, en diffusion gratuite sur la toile.

(Il est excellent, n’hésitez pas une seconde, c’est un film résolument optimiste qui démontre que l’enfant est capable du meilleur – peu importe l’outil pédagogique utilisé  – pourvu qu’il soit dans un environnement bienveillant qui respecte ses besoins…) 

Ce film a réactivé à la maison plusieurs réflexions sur la manière d’accompagner les enfants dans leur développement et notamment sur le bienfait des activités artistiques. J’en suis personnellement convaincue et pour preuve, des centaines de photos d’activités artistiques proposées ou à proposer à mes enfants… Mais pourquoi alors les activités artistiques sont-elles aussi bénéfiques ? Je partage ici quelques pistes.

#1. Elles permettent à l’enfant de développer sa motricité fine. Le travail de la main est bien évidemment essentiel dans l’apprentissage de l’écriture mais également dans tous les gestes de notre quotidien. Tenir un crayon, un pinceau, modeler… tous ses apprentissages sont essentiels et contribuent une base fondamentale pour un enfant, qui par exemple pourra rapidement faire travailler ses mains, sa coordination main-oeil et ainsi avoir des gestes plus précis.

 

#2. Elles contribuent au développement de la créativité de l’enfant tout en lui permettant d’explorer ses sens. Elle permettent également un travail ou une réflexion personnelle sur ses émotions. Dessiner peut par exemple apaiser une colère, être le support d’une émotion trop lourde… et permettre à l’enfant de reprendre du pouvoir sur une situation difficile, de prendre des décisions, de sortir du cadre ou des règles conventionnelles… L’art peut même soigner, d’où le nouveau métier d’art-thérapeute qui est en plein essor et qui s’avère très efficace chez les enfants.

 

#3. Elles amènent l’enfant sur le chemin de la concentration, du goût de l’effort, de la persévérance. Beaucoup d’enfants très actifs, qui ont besoin de libérer leur énergie, de courir, vous surprendront au contact d’une activité artistique. Souvent, il suffit de sortir de l’argile, de la peinture, du maquillage ou des instruments de musique pour les voir immédiatement se poser, se concentrer et être absorbés pendant un long moment. Mes garçons ( de 2 ans à 5 ans et demi) peuvent par exemple rester concentrés pour une activité de modelage, pour observer des musiciens jouer, pour découper ou pour créer une oeuvre à partir de différents matériaux… Et bien entendu, l’apprentissage de la musique, de la poterie, du dessin permet à l’enfant de se rendre compte du temps passé et des efforts à fournir pour obtenir un certain résultat et être content de soi. Mon grand est par exemple très fier de lui quand il réalise un nouvel avion en origami et qu’il le voit planer avec succès !

#4. Etre une graine d’artiste ou le devenir, c’est aussi prendre confiance en soi, en ses choix et développer son esprit critique. Mon grand dessine/bricole énormément et produit des dizaines d’oeuvres par semaine. Je les accueille toutes avec beaucoup d’intérêt, sans jugement (même si parfois je les trouve un peu brouillon, je ne le dis surtout pas…D’ailleurs, c’est le processus de création l’important, pas forcément le résultat) et je suis ravie qu’il prenne du plaisir à réaliser toutes ces oeuvres. Je vois son style évoluer, je le vois mélanger des matières, des influences, bref il est dans l’expérimentation constante, il me surprend chaque jour et parfois je me dis que cet oeil neuf, libre de tout jugement et de toute convention, c’est une chance.

#5. Elles enseignent également la collaboration et l’ouverture d’esprit. Les enfants adorent les oeuvres d’art communes, pour lesquelles chacun est responsable d’une partie, ou les esprits créatifs se mélangent au gré de l’envie d’un groupe. L’art devient alors synonyme de partage, de projet. Ainsi une danse, un groupe de musique, une pièce de théâtre ou une comédie musicale pourra rassembler différentes générations/personnalités dans des registres très variés. Pourtant il faudra toujours coopérer et être en harmonie, écouter les autres, faire vivre les individualités au service du groupe…

Et chez vous, quelle est la place de l’art et des activités artistiques ? Avez-vous des supports que vous utilisez et que vous recommanderiez ?

Ici on adore par exemple la revue Olalar, le livre Mon Petit Art, le livre en anglais The Dot, les livres de Hervé Tullet, les cahiers d’activités, de peinture ou de coloriage de Pascale Estellon, et j’ai très envie de lire “Le jeu de peindre” d’Arno Stern !

A vos partages !