Montessori en images : pèle-pommes et tarte tatin

Depuis que nous avons découvert le pèle-pommes, mon petit bonhomme adore peler les pommes et nous préparer de délicieuses tartes tatin ! Aussi, quand il a vu ce matin les pommes dans la corbeille de fruits, il a tout de suite voulu les peler !! Cette activité était si spontanée que, dans l’action, je n’ai même pas pensé à lui mettre un tablier !! Oups !

Sur le plateau improvisé : le pèle-pommes (qui peut être utilisé en toute sécurité par l’enfant, et cela en toute autonomie – vérifier cependant que la ventouse est de bonne qualité pour que l’appareil reste stable pendant toute la durée de l’utilisation), un bol pour récupérer les épluchures, et un plat pour y déposer les pommes coupées et épluchées. Quel bonheur de peler des pommes !

DSC_0164

 

Une fois les pommes pelées, mon petit bonhomme beurre un moule à tarte. (Je l’ai choisi transparent pour qu’il puisse se rendre compte des traces du beurre sur le moule et ainsi mieux maîtriser ses gestes.)

DSC_0172

Puis, il ajoute un peu de sucre, les pommes.

DSC_0176

 

Et la pâte…. Enfin, il fait des petits trous à l’aide d’une fourchette.

DSC_0178

Allez hop, au four !!! Il ne reste plus qu’à attendre le goûter pour déguster…

DSC_0190

 

Miam Miam !

0 thoughts on “Montessori en images : pèle-pommes et tarte tatin

  1. Tout d’abord, bravo pour votre blog! C’est une mine d’or d’idées 🙂 J’apprécie beaucoup la clarté de vos explications.
    Mon petit garçon a 23 mois et je découvre la pédagogie Montessori au fil des activités que je lui propose…
    J’ai enfin trouvé ce fameux épluche-pomme et je me réjouis de lui proposer la préparation d’une tarte tatin qu’il pourra faire « tout seul » (sa nouvelle expression favorite!)

  2. Hello Maman K,
    Francis a beaucoup aimé tourner la manivelle de l’épluche pommes, je pense que si j’avais eu assez de pommes, on aurait pu en faire une pour tout le quartier!! Pour le beurre, je lui ai donné un gros pinceau, et j’ai beaucoup aimé observer avec quel soin il couvrait vraiment toute la surface du moule.
    Ensuite je pensais que placer les rondelles dans le plat serait une activité intéressante, mais Francis s’est ennuyé au bout de 2-3 rondelles, alors il a pris le plat et tout renversé d’un coup, accompagné d’un « Eh voilà, fini » très satisfait 🙂 Par contre il a beaucoup aimé « cacher » les pommes sous la pâte et a encore parlé plusieurs jours de suite du gâteaux avec les pommes cachées. Nous en avons donc refait plusieurs fois depuis. Merci encore pour l’idée.

Laisser un commentaire